Récupérez mes points permis de conduire

Stages permis à points pour récupérer vos points de permis
de conduire en participant a un stage de sensibilisation
au risque routier de 2 jours
. Votre récupération de points
de permis conduire est immédiat.

Stages de récupération de points de permis

Conduite en état d'ivresse


Sécurité routiere : alcoolémie

Principe

Il est interdit de conduire (ou d'accompagner un éleve conducteur) avec un taux d'alcool dans le sang égal ou supérieur a 0,5 grammes. La police et la gendarmerie peuvent pratiquer des dépistages de l'alcoolémie des automobilistes et des accompagnateurs d'éleves conducteurs. Si le taux est dépassé, la nature de l'infraction et les sanctions applicables different selon que le taux est compris entre 0,5 et 0,8 gramme par litre de sang ou supérieur a 0,8 gramme.

Seuil d'alcoolémie

Il est interdit de conduire en dépassant les seuils suivants :
concentration d'alcool dans le sang égale ou supérieure a 0,50 gramme par litre,
ou concentration d'alcool dans l'air expiré égale ou supérieure a 0,25 milligrammes par litre.

Pour vérifier son taux d'alcool, il est possible de se servir d'un éthylotest, parfois appelé Alcootest, du nom d'une marque déposée. A partir du 1er juillet 2012, la possession d'un éthylotest dans son véhicule est obligatoire.

Dépistage

Le dépistage pratiqué par les forces de police et de gendarmerie peut etre systématique ou aléatoire. Dans le cadre des dépistages, l'éthylotest est fourni par les forces de l'ordre.

Dépistage systématique

Le dépistage est effectué de façon systématique dans les cas suivants :
accident de la circulation ayant occasionné un dommage corporel (meme si l'automobiliste n'en est pas responsable),
ou en cas d'infraction au code de la route (meme en dehors d'un état d'ivresse manifeste).

Dépistage aléatoire

Des dépistages peuvent également etre pratiqués de maniere aléatoire en dehors de toute infraction ou accident.

Vérification du taux d'alcool

Dans quel cas ?
en cas de dépistage positif
ou en cas de refus de se soumettre au dépistage simple par éthylotest.

Comment ?
La vérification est pratiquée :
soit par prise de sang et examens médicaux,
soit au moyen d'un éthylometre.

Que risque-t-on en cas de refus ?
En cas de refus de la vérification du taux d'alcool, a moins d'une contre-indication médicale précise, vous encourez les memes sanctions qu'en cas de dépassement du taux de 0,8 g pour mille d'alcool dans le sang. Sanctions en cas d'alcoolémie comprise entre 0,5 et 0,8 gramme Conduire avec un taux d'alcool dans le sang compris entre 0,5 et 0,8 gramme par litre, meme en l'absence de tout signe d'ivresse, constitue une contravention.

Le conducteur encourt les sanctions suivantes :
une amende forfaitaire de 4eme classe,
et le retrait de 6 points du permis de conduire,
et, éventuellement, une suspension du permis de conduire.

Sanctions en cas d'alcoolémie supérieure a 0,8 gramme

Conduire avec un taux d'alcool supérieur a 0,8 gramme par litre de sang, meme en l'absence de tout signe d'ivresse, constitue un délit. Il entraine des sanctions immédiates infligées par les forces de l'ordre et par le préfet, puis des sanctions judiciaires (c'est-a-dire infligées par un tribunal).

Sanctions immédiates

Un agent des forces de police ou de gendarmerie peut retenir immédiatement, et pour 72 heures maximum, le permis de conduire d'un conducteur si :
son taux d'alcool dans le sang est d'au moins 0,8 gramme par litre,
ou s'il est manifestement en état d'ivresse.

6 points sont retirés du permis de conduire.

Si l'automobiliste ne peut pas etre remplacé par un passager, la voiture est immobilisée.
En fonction des résultats de l'analyse de sang, le permis peut etre suspendu administrativement (c'est-a-dire par le préfet) pendant 6 mois maximum.
Cette sanction administrative ne peut pas faire l'objet d'aménagement tel que l'application de la suspension en dehors des heures de travail.

Sanctions judiciaires

Les sanctions encourues sont de différentes natures (amende, peine de prison, suspension ou annulation du permis de conduire, obligation d'effectuer, a ses frais, un stage de sensibilisation a la sécurité routiere, peine de travail d'intéret général ou jours-amende, peine complémentaire) :
l'amende peut atteindre 4.500 € ;
la peine d'emprisonnement peut aller jusqu'a 2 ans ;
la suspension du permis de conduire peut durer jusqu'a 3 ans et ne peut pas etre aménagée pour permettre au conducteur d'exercer son activité professionnelle ;
l'annulation du permis avec interdiction de solliciter un nouveau permis peut aller jusqu'a 3 ans au plus ;
l'interdiction de conduire certains véhicules, y compris ceux pour lesquels le permis de conduire n'est pas exigé, peut atteindre une durée de 5 ans au maximum ;
l'interdiction de conduire un véhicule non équipé d'un dispositif homologué d'éthylotest anti-démarrage (EAD) peut s'étendre sur une durée de 5 ans au maximum. La violation de cette interdiction constitue un délit, puni de 2 ans d'emprisonnement et de 4.500 € d'amende.

Le fait de contourner l'obligation d'utiliser l'EAD en le détériorant ou en faisant démarrer le véhicule par une autre personne est puni d'une amende de 4eme classe. La meme sanction est appliquée a la personne qui a aidé a commettre l'infraction.

En cas de récidive, le juge prononce automatiquement une peine complémentaire de confiscation du véhicule si le contrevenant en est propriétaire. Il peut toutefois ne pas prononcer cette peine par une décision spécialement motivée (par exemple si le véhicule sert a d'autres personnes de la famille).


Rattrapage de points du permis de conduire


SARL RPPC Centre Agréé par les préfectures
Vous propose un service de réservation et d'inscription en ligne aux stages de récupération de points de permis de conduire, en participant à un stage de points permis de 2 jours de sensibilisation au risque routier, vous récupérez automatiquement quatre points de permis (4 points) sur votre permis de conduire sans examen, seule votre présence est requise.
Les stages de récupération de points de permis de conduire
Votre permis de conduire est crédité d'un capital de 12 points sur votre permis (6,8,10 points si vous avez obtenu le permis depuis moins de trois ans il s'agit d'un permis probatoire), des points peuvent etre retirés à la suite d'infractions au Code de a Route exemple ci-dessous :
Stages permis à points cas N°1 : stages permis à points volontaire
Lorsque conducteur a fait l'objet d'infractions entrainant des pertes de 4 points sur son permis ou plus il peut suivre un stage pour récupérer des points de permis de conduire et ainsi ajouter 4 points à son permis de conduire. Il le fait de sa propre initiative sans obligation c'est pour cela qu'on dit qu'il est volontaire.
Stage permis à points cas N°2: Permis probatoire
Si vous etes dans le cas n°2 du permis probatoire et que vous avez fait l'objet d'un retrait entrainant 3 points ou plus, vous etes dans l'obligation d'assister à un stage de récupération de points de permis mais attention il faut que vous ayez reçu la lettre 48N, si vous décider de faire quand meme de suivre un stage de récupération de points de conduire vous récupérez vos points perdus mais vous ne pourrez prétendre au remboursement de votre l'amende.
Le stage permis à point, comment récupérez mes points de permis
Il s'agit d'une formation théorique, portant sur les facteurs généraux de l'insécurité routiere, ainsi que sur l'analyse de situations ou de facteurs générateurs d'accidents de la route.
D'une durée de 14 heures, réparties sur 2 jours, le stage permis à points ne comporte aucune épreuve d'examen de connaissances, ni sanction seule la présence complete pendant le stage permis à points et requise.
La fin de stage permis à point, je viens de récupérer mes points de permis
Cette formation est récompensée par une attestation de fin de stage dont l'envoi à la préfecture entraîne automatiquement la récupération de 4 point sur votre permis de conduire.
Cela vous redonnera un peu de marge par rapport au risque d'annulation du permis à points.